IndexMaroc.com

Guide du Tourisme au Maroc: Tourisme à Tanger

Tanger est l’une des plus importantes villes du royaume et contribue grandement au développement du tourisme au Maroc. De part sa situation géographique, elle a joué différents rôles dans l’histoire du pays. Sa dénomination « ville des étrangers » est due principalement aux successions des colonisations depuis les phéniciens et jusqu’aux arabes en passant par les romains, les vandales, les portugais, les anglais, et les espagnols.  Tanger, cité aux mille facettes,  mérite d’être découverte à travers ce guide succinct.

El Quaraouiyine:devenue  au Xe siècle un centre d’enseignement et la première université au monde

Dar-el-Makhzen : intérieur du palais du sultan 

Cap Spartel - Tanger

Le théâtre Cerventès

Traditions, culture et Histoire de la ville

Le passage des phéniciens est toujours apparent dans la ville ; deux nécropoles sont là pour témoigner de l’histoire d’une cité millénaire. Ceci dit, Tanger n’a été construite réellement qu’au IVe siècle avant JC par les carthaginois qui ont installé un comptoir commercial dans une cité dite à l’époque Tingi. Depuis, elle gagne en importance et en renommée pour devenir la capitale de la Mauritanie Tingitane et ce au cours du IIIe siècle, avant d’être occupée par les vandales deux siècles plus tard et rattachée aux Byzantins au VIe siècle.

Tanger a été le point de départ pour la conquête de l’Espagne en l’an 711 par les troupes menées par Tarik Ibn Ziyad. Mais la convoitise n’a jamais cessé ; Tanger représente un atout stratégique et plusieurs pays se la disputèrent pendant près de cinq siècles. Les Idrissides et les Omeyades, puis les Fatimides suivirent, puis ensuite les Almoravides et les Almohades et les Hafsides de Tunis avant que la ville ne tombe entre les mains des Mérinides.

En 1471, les portugais ont put envahir la ville avant de la céder à l’Angleterre en tant que dot pour Charles II d’Angleterre. Puis en 1684, le sultan Moulay Ismail la récupère après un siège sur la ville. Les rivalités internationales sur la ville ont repris avec force au XIXe siècle en vue de contrôler le détroit de Gibraltar pour aboutir enfin sur la reconnaissance de Tanger en tant que zone internationale en 1923. Ce statut a donné à la ville un rayonnement international sans précédent ; il a duré jusqu’à l’indépendance du Maroc qui signalé le retour de Tanger au Royaume chérifien.

Données géographiques et Climat

Située au nord du Maroc, Tanger domine l’extrémité occidentale du détroit de Gibraltar à une quinzaine de kilomètres des côtes espagnoles. Graduellement elle a gagné du terrain pour englober Cap Spartel et Cap Malabata.

La ville est dominée par un climat méditerranéen modéré influencé par le chergui qui souffle du continent et par les brises océaniques de l’Atlantique. L’hiver à Tanger se caractérise par sa douceur et son humidité (la pluviométrie  varie entre 700 et 1000 mm), alors que l’été est chaud et les températures peuvent grimper jusqu’à 40 °C.

Sites touristiques Incontournables  de la ville/ Lieux à visiter

Visiter Tanger ne peut se faire en une journée, car la ville recèle de nombreux sites qui méritent d s’y arrêter et qui figurent en place d’honneur dans le guide du Maroc :

  • La Kasbah : forteresse qui domine le port et jouxte la médina de Tanger ; elle se distingue par ses petites ruelles et ses nombreuses boutiques et échoppes d’artisans.
  • Dar-el-Makhzen : c’est le palais du sultan ; il se trouve dans la Kasbah de la ville et sa reconstruction date de l’an 1740 lors du règne de Moulay Ismail.
  • La légation des Etats Unis : premier monument américain hors du territoire des Etats Unis. C’est un musée qui recèle des collections de meubles, de miroirs, de peintures, entre autre.
  • Le palais des hôtes : il s’agit de l’ex musée Forbes, légation de Malcom Forbes, qui offre une exposition de statuettes et soldats de plombs retraçant des batailles historiques comme celle de Waterloo ou Dien Bien Phu, entre autres.
  • Le théâtre Cerventès : a vu le jour en 1913 ; s’y sont jouées de grandes pièces de théâtre  et a été le plus grand établissement de son genre dans toute l’Afrique du nord.
  • L’église Saint-Andrew’s : Elle date de 1880, construite dans un style arabo islamique ; même son clocher est inspiré des minarets des mosquées marocaines. Ses portes sont toujours ouvertes à ses fidèles et c’est une occasion pour admirer ses mosaïques.
  • Le palais des institutions italiennes : il reçoit annuellement des concerts et des représentations théâtrales dans un cadre de verdure où des séquoias, des papyrus, des orangers et autres éléments botaniques décorent l’édifice principal dominé par du marbre de Florence, des sculptures en bois, etc.
  • Le port : c’est l’un des plus importants ports du royaume qui reçoit des cargos du monde entier et constitue un portail vers le continent africain. Plusieurs ferries assurent quotidiennement des navettes entre l’Espagne et le Maroc. Son activité est soutenue par un nouveau port, celui de Tanger Med, qui se trouve à une quarantaine kilomètres.
  • Le cap Spartel : à 14km de la ville se situe le cap Spartel , un phare qui donne à la fois sur l’Atlantique et la Méditerranée. Juste au sud de ce site se trouvent les grottes d’Hercules : des cavernes naturelles auxquelles sont liées un mythe grec
  • Le cap Malabata : un promontoire qui se trouve sur une dizaine de km de Tanger et qui renferme un château du XXe siècle conçu dans un style médiéval. Le lieu offre un panorama saisissant sur le détroit et la baie de Tanger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérification de Sécurité: * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

© 2021 IndexMaroc.com. Picto IT, conseil et réalisation IT, propriétaire de la marque